mercredi 1 avril 2015

Back to Athènes

A notre arrivée, nous étions tombés amoureux du quartier de la Plaka. Nous avons donc spontanément choisi un hôtel dans le même quartier... et ce fut sans regret, cette zone jouxtant l'Acropole étant pleine de vie et de charme !

Notre dernière journée sur Athènes nous a permis de visiter des sites un peu plus éloignés de l'Acropole. Un bon complément à tout séjour dans cette ville.

Le Stade Panathénaïque

C'est donc ici que le baron de Coubertin lança les Jeux de l'ère moderne. A cette époque, il ne s'attendait probablement pas à un tel succès par la suite.

Edifié en 329 av. JV pour les épreuves sportives des Panathénées (festivités religieuses), reconstruit en marbre au IIème siècle ap. JC pour les combats de gladiateurs de l'époque romaine, le stade fut restauré pour les Jeux Olympiques de 1896, puis de 2004 où il accueillit notamment l'arrivée du marathon.
Aujourd'hui, les touristes ont pris possession des lieux !

Sa capacité était de 70.000 spectateurs à l'époque Antique. Pour une cérémonie d'ouverture de Championnats du Monde d'Athlétisme on réussit à entasser 90.000 spectateurs dans l'enceinte (et probablement devant).







La porte d'Hadrien

Edifiée au IIème siècle ap. JC, cette porte offerte par les Athéniens à l'empereur Hadrien séparait la cité antique grecque de la nouvelle ville romaine.


L'Olympiéion

Ce temple construit entre le VIème siècle av. JC et l'an 125 ap. JC était dédié à Zeus.
Les dernières colonnes restées debout donne une idée de l'ampleur de l'édifice (96m de long x 40m de large x 20m de hauteur).



Le Zappéion

C'est le Palais des expositions et des congrès local. Il a été financé par Zappas (d'où le nom), un Gréco-Roumain, au XIXème siècle.
Il marque l'entrée du Jardin national... que nous n'avons pas visité.




2 commentaires:

  1. Je suis fan d'de Grèce Antique alors ton article me plait beaucoup...

    RépondreSupprimer